Coronavirus : possibilité de chômage temporaire force majeure jusqu'au 30 juin !

Étant donné les nombreuses demandes de chômage temporaire pour force majeure consécutives à la crise du coronavirus, les procédures pour l'introduction du chômage temporaire ont été grandement simplifiées, et ce tant pour les employeurs que pour les travailleurs. L'intégralité du chômage temporaire imputable au coronavirus peut être considéré comme du chômage temporaire pour force majeure. Cette possibilité a été prolongée (provisoirement) jusqu’au 30 juin 2020.

RVA

Le 4 mai dernier, l’Unisoc a pris contact avec le cabinet de la ministre de l’Emploi pour lui faire part des préoccupations du secteur à profit social concernant le chômage temporaire. Aujourd’hui, sur la base de nouvelles directives de la ministre, la page de l'ONEm a été mise à jour. Il n'est plus question du “31 mai”, mais du “30 juin”.

À noter que cette prolongation relève du pouvoir discrétionnaire de la ministre de sorte qu’elle n’est pas conditionnée à l’adoption/publication d’un arrêté royal.

Dès la semaine prochaine, les partenaires sociaux du CNT entameront des discussions pour voir comment le chômage temporaire corona peut continuer à exister après le 30 juin.

Vous trouverez tous les liens utiles sur notre page thématique.